Carole COLOMBIN, Sophrologue, accompagnement de la maladie, Essonne, Yvelines

La sophrologie est, aujourd’hui, reconnue comme soin de support dans l’accompagnement de la maladie, et est de plus en plus présente à l’hôpital ( en pédiatrie, en cancérologie, dans les centres anti-douleur, …).

Que ce soit dans le cadre d’une maladie ponctuelle ou chronique, elle est complémentaire de votre suivi et traitement médical.

Ainsi, elle peut vous accompagner si vous êtes porteur d’un handicap, ou si vous souffrez de migraines, de douleurs chroniques, de fibromyalgie, d’endométriose, d’acouphènes, de dépression, d’un burn-out, de la maladie d’Alzheimer, de la maladie de Parkinson, de la sclérose en plaques, d’un cancer, …).

Sa spécificité est de proposer une approche centrée sur la personne et non sur la maladie ou le symptôme. La sophrologie considère l’être humain dans sa globalité : le corps, l’esprit, et les émotions.

Considérant que la relation thérapeutique est une relation de confiance qui requiert une grande adaptabilité et une grande souplesse, il me tient à cœur d’adapter toutes les techniques de la sophrologie aux contraintes liées à la maladie dont vous souffrez, à votre fatigabilité, mais aussi à votre histoire et à votre personnalité.

Elle dispose d’un ensemble de techniques qui permettent au patient de prendre conscience de ses ressources, de les mobiliser, et de les renforcer, afin de devenir acteur de sa guérison.

Elle permet également d’améliorer la qualité de vie du patient au quotidien.

 

Ainsi, la sophrologie se révèle être une aide précieuse pour vous aider à :

  • gérer les émotions difficiles ( choc de l’annonce de la maladie, peur, colère, tristesse, découragement, sentiment d’impuissance ou d’injustice, …),

  • vous adapter au mieux à la maladie,

  • mieux vivre les traitements, les examens, les opérations,

  • diminuer l’impact de leurs effets secondaires,

  • gérer la douleur,

  • activer votre vitalité,

  • rester positif et combatif,

  • mobiliser toute l’énergie nécessaire pendant votre parcours de soin,

  • redécouvrir votre corps en douceur et vous le réapproprier,

  • restaurer l’image de vous-même,

  • etc.

 

Il me semble important de rappeler ici, que la sophrologie ne se substitue jamais à un suivi et/ou traitement médical, elle en est complémentaire.

Qui plus est, le sophrologue ne pose jamais de diagnostic et ne prescrit aucun traitement.

 

Pour aller plus loin :

 
Pour toutes questions, n’hésitez pas à me contacter via ma page “Contact“.

 

Sophrologie et accompagnement de la maladie en Essonne

error: Ce contenu est protégé !